Chronique – Les trois sages

Lecteurs, ami(e)s curieux/ses, bienvenue sur cette nouvelle chronique qui a trainé un peu. Je reviens avec un pavé bien épais comme je les aime, mon rythme de lecture souffrant d’irrégularité chronique, j’ai donc mis plus de temps que prévu. Bien évidemment pendant cette période, j’ai fait d’autres découvertes et ma Pile à lire a doublé, ce n’est pas grave, cela m’offre du choix de lecture.
Voilà, après avoir tourné autour comme un touriste autour d’une curiosité auréolée de légendes, je me suis attelé à un nouvel ouvrage d’une auteure auto publiée, je nommerais : Elen Brig Koridwen. Si sa réputation n’est plus à établir, ses œuvres méritent en revanche une visibilité accrue, j’apporte donc ma petite pierre à l’édifice en vous parlant d’un de ses romans qui la fait sortir de son registre habituel.
Titre : Les trois sages et le site qui en dépend

L’auteure : Elen Brig Koridwen et sa page Facebook et son site internet

L’éditeur : Elle-même (publié une première fois aux éditions IMAJ en 2012, réécrit et auto publié en 2015)

Thèmes abordés : Voyage initiatique, sacrifice, religion

Le commentaire de l’auteure : Elen Brig Koridwen

Écrit au départ pour mes (grands) enfants, EELA se voulait une sorte de Harry Potter pour adultes qui sous un prétexte ludique, aborde la tolérance, le respect de la Nature et des autres créatures, le sens de la vie, l’acceptation de la mort. C’est aussi, peut-être avant tout, un pamphlet contre l’intégrisme religieux sous toutes ses formes, que je vois (re)monter en puissance au fil des décennies.

Comme dans ma chronique précédente, je n’aborde pas l’histoire du livre, l’intrigue dense et complexe à souhait, bien que sur la base d’une trame en apparence simple simple, la profondeur des personnages et des recherches qui ont mené à cet ouvrage forcent le respect. Je vous laisse découvrir un roman dont le suspens va conduire à un final éblouissant, et ce n’est pourtant que le premier livre d’une trilogie.

Lire un auteur autopublié a toujours quelque chose d’un peu effrayant de prime abord. J’ai eu la chance de pouvoir réviser positivement mon jugement sur ces auteurs il y a bien longtemps, le manque de visibilité commercialement réconfortant, l’absence de reconnaissance des libraires traditionnels et des éditeurs tels que nous les connaissons ne nous encouragent pas forcément à sauter le pas. C’est bien dommage. Le tome 1, pavé composé de trois volumes, est complexe, dense à souhait, l’héroïne, malgré son jeune âge, ou grâce justement à lui, confère un éclairage très différent, une maturité d’adulte dans un corps immature. Cela nous évite une relation amoureuse qui aurait apporté une mièvrerie qui, me semble-t-il, n’aurait pas correspondu au ton du roman. Je peux me tromper, mais je ne pense pas. Pour faire court, nous avons une enfant qui entame un voyage initiatique plein de dangers, la température s’élèvera de plus en plus et bien que le lecteur comprenne de mieux en mieux au fur et à mesure que la lecture s’avance, d’autres questions se font jour, ne laissant l’esprit en repos à aucun moment, ce qui contribue à exacerber la tension sous-jacente jusqu’au final dévastateur.
En résumé : de l’humour manié avec l’habileté d’un chirurgien, du drame saupoudré avec la parcimonie d’un alchimiste, un suspens cultivé par un jardinier attentif. L’histoire nous mène sur une Terre futuriste mêlant virtuel, parapsychique, relecture des saintes Écritures, des ramifications politiques et une vision particulière et crédible de notre avenir proche, il n’en fallait pas plus pour m’emporter jusqu’au bout.

Je n’aurais qu’un mot à dire : la suite !

J'ai adoréATTENTION : Ami lecteur, j’attire ton regard sur un élément important pour la compréhension : les trois volumes présentés ci-dessous composent l’ensemble du premier tome de la Saga : Élie et l’Apocalypse. Du coup, pour plus de clarté, la critique du Tome 1 : Les trois sages correspond en fait à la critique des trois premiers volumes de la saga. (j’espère avoir été clair, parce que ce n’est pas forcément évident) L’auteur, en faisant ce découpage, a souhaité rendre les ouvrages moins impressionnants.

 

 

 

 

 

 

Voici le résumé qui en est fait par l’auteur :
Fin 2025. Dans un monde métamorphosé par l’hypertechnologie et où s’aggravent pénuries et tensions, la Fin des Temps est en marche.
Victime d’étranges événements, Élisabeth (« Élie »), jeune surdouée mal dans sa peau, apprend qu’elle est la future « MessiE pour tous » chargée d’empêcher l’humanité de s’autodétruire.
Pour échapper au Bras Armé d’une puissante alliance criminelle, Élie va devoir fuir Paris et se réfugier chez les trois Clairvoyants chargés de la préparer à son destin. Au cœur de la forêt de Huelgoat, elle découvrira parmi de fabuleux jardins le domaine des trois Sages, voués au culte de l’Équilibre et à d’énigmatiques travaux sur le paranormal.
Mais un traître et un assassin vont réussir à s’infiltrer dans son entourage. Survivre ne suffira pas : Élie va devoir apprendre à vivre… et peut-être à mourir.

Je vais maintenant entrer dans les subdivisions en espérant que ma mémoire ne me joue pas des tours.

Volume 1 : Impasse du commencement

Mon avis :
Ce premier tome nous offre un avant-goût du monde dans lequel l’on s’apprête à plonger, virevoltant avec les références et les clins d’œil, l’auteur nous encourage à pousser la lecture, aller plus loin, les personnages sont attachants, bien campés avec des personnalités très distinctes. Une excellente mise en jambe qui donne parfois des sueurs froides, et nous emporte.

Volume 2 : Les maîtres des transes

Mon avis :
C’est reparti pour un tour, la tension monte et les surprises vous arrivent dessus sans crier gare, de nouveaux protagonistes font leur apparition, les antagonistes dévoilent doucement leur plan, le voile se soulève et l’on plonge dans le tourbillon des découvertes mystiques de notre jeune héroïne. L’âge et la personnalité de la victime du personnage principal nous rassurent, comme une ancre pendant son apprentissage. Son côté hors norme rend les conversations pleines de mordant et les phases d’explications beaucoup plus digestes, nous sommes loin du ton professoral et docte auquel le lecteur est habitué dans les livres traitant de sujets ésotériques ou religieux.

Volume 3 : Le dernier rituel

Dans un final attendu, mais tout à fait surprenant, voici que se termine la première année d’apprentissage de notre héroïne, les révélations s’enchaînent, amenant le lecteur à se poser plus de questions encore. Les adversaires sont en mouvement et le destin est en marche. Mais à la fin, ce n’est après tout, que le commencement. La tension se relâche, mais l’on range ce livre avec l’impression d’avoir découvert quelque chose.
N’étant moi-même pas un spécialiste de l’ésotérisme, des saintes Écritures, ni de la religion en général, je serai bien en peine de démêler le vrai du faux, mais ce livre n’est pas un traité de sciences occultes, il parle avec enthousiasme du sens de la vie, de son duo avec la mort. La fin n’est jamais autre chose qu’un nouveau début.

Le Tome 1 : les trois sages est en fait le regroupement de ces trois volumes :

L’intégrale Tome 1 : Les trois sages

Pour celles et ceux qui souhaitent la version Tome : je vous conseille donc d’attaquer l’intégrale, pour celles et ceux qui préfèrent papillonner et varier leurs plaisirs, les volumes réduits (les textes sont les mêmes mais en trois volumes distincts)

À bientôt pour une nouvelle chronique

Copyright © 2016 Lysere. All Rights Reserved.