Avis de lecteur – Leslie Héliade –

La clé d’Oriane.

Salut à toi, ami lecteur, amie lectrice ou tout autre visiteur plus ou moins curieux, plus ou moins étrange, voici, coup sur coup, un second avis de lecture. Je reconnais que c’est très rapproché avec mon précédent avis, mais les choses sont ainsi faites. Laisse-moi te parler ici d’un livre dont le sujet m’a intrigué et dont l’auteur a réussi à me convaincre de m’y arrêter un instant (ce qui n’est pas forcément une mince affaire pour un auteur indépendant) Bref, en avant pour la petite fiche signalétique que vous commencez à connaître maintenant.

Titre : La clé d’Oriane, le lien vers un site commercial.

L’auteur : Leslie Héliade, sa page facebook, son site Internet, son compte twitter.

L’éditeur : elle-même

Thèmes abordés : Transhumanisme, réalité virtuelle, maturité

Et en avant pour le résumé de réclame que vous attendez tous, j’en suis certain :

Oriane est une dessinatrice talentueuse. Elle tente de se remettre d’une rupture difficile en s’adonnant à sa passion, les jeux vidéo en ligne. Mais lorsque le héros sort de l’écran, le virtuel se mêle au réel, la fantasy à la science-fiction, et tout est bouleversé…

Bien malgré elle, l’héroïne se trouve entraînée dans une enquête haletante qui fait hurler de rire à chaque page !

Bien, un livre qui parle de jeux de rôle, de jeux vidéo et d’aventure, personnellement grand consommateur de ces activités, il n’en fallait pas plus pour m’interpeller et me rendre curieux. L’auteur, m’a donc convié à observer une étrange enquête, ou comme diraient certains, à partir en quête.

Le style de l’auteur est simple et fluide, intéressant, il se laisse lire jusqu’au bout sans difficulté aucune, un tourne page efficace, et en tant que lecteur, même si l’intrigue est assez facile à dérouler, je me suis prêté au jeu et me suis laissé emporter par ma curiosité. Chose agréable, peu de coquilles, en tout cas, moins que dans le dernier roman lu en provenance d’une grande maison d’édition dont je tairais le nom pour ne pas faire de publicité, je m’égare.

Les personnages sont intéressants, sans être totalement originaux, ils sortent un peu des stéréotypes et sont recherchés. Leurs interactions sont crédibles et plutôt complexes, bien que certains liens soient créés de façon artificielle genre le gros camion rouge pompier que le lecteur va voir à des kilomètres à la ronde, mais c’est la magie de l’écriture, dans l’ensemble, ça fonctionne plutôt bien.

L’histoire maintenant, comment en parler ? Nous avons un personnage principal en pleine transition affective qui découvre que sa vie va devenir beaucoup plus compliquée, une réflexion sur le travail de l’artiste et l’on voit que l’auteur semble bien connaître son sujet, en tout cas, elle n’a pas simplement idéalisé les réalités de professions difficiles, ce qui est plutôt agréable.

En bref, un roman attachant facile à lire dont l’histoire légère, sans être totalement originale nous emmène dans un monde un peu différent du nôtre. La romance rencontre le jeu vidéo et la réalité virtuelle dépasse la fiction tandis que les personnages grandissent au fur et à mesure que les pages se tournent. Une lecture, qui au-delà de la facilité apparente du thème pose des questions importantes sur l’avenir des individus et de la société telle que nous la connaissons. Une lecture plus intéressante à la réflexion qu’au premier abord.

Copyright © 2017 Lysere. All Rights Reserved.