Avis de lecteur – Jean Levant –

D’étoile en étoile, de porte en porte.

Ami lecteur, amie lectrice et tout autre genre de créature étrange de passage, voici pour le plaisir des yeux et de la découverte un nouvel avis de lecture de Lysere. J’ai découvert pour vous un auteur indépendant méritant un coup d’œil intéressé.

Le titre : D’étoiles en étoiles, de porte en porte, le lien vers un site commercial.

L’auteur : Jean Levant, son site Internet, son profil Facebook, son profil Google plus.

L’illustrateur : lui-même

L’éditeur : lui-même

Thèmes abordés : Humanité, mythe, boucle temporelle

Le résumé de l’ouvrage sur le site Simplement Pro

Une équipe de spéléologues découvre dans les profondeurs de la Terre une étrange pierre qui lévite. Il s’avère impossible de la bouger, encore moins de la remonter à la surface. La découverte extraordinaire est alors l’objet de nombreuses théories sérieuses ou fantaisistes mais son secret demeure malgré toutes les investigations. Des décennies plus tard, l’exaltation première retombe et la pierre qui lévite retombe dans l’oubli. Elle est finalement exhibée dans la grotte même où elle a été découverte sous le nom d’ovni de la grotte de Saint-Nizard et devient un objet touristique au même titre que les draperies calcaires, les fleurs d’aragonite, la rivière souterraine, superbes mais fausses. Les spectateurs, persuadés qu’il s’agit d’une supercherie, cherchent le truc qui fait tenir la pierre en l’air. Lors d’une visite, Frank, un Américain en villégiature, s’aperçoit que la pierre tourne. On dirait bien que l’ovni s’est réveillé…

Ce roman qui raconte les aventures extraordinaires d’une petite fille, d’un voyageur Américain amnésique et d’un guide touristique dépressif est plus particulièrement destiné aux jeunes adultes, mais sans exclusivité aucune.

Le roman est illustré par l’auteur (couverture et dessins intérieurs).

Bien, tout d’abord il faut savoir qu’il s’agit du tome II d’une série intitulée : Les voyages d’Abe Tsumbo mais que l’ouvrage se lit très bien tout seul sans avoir lu le premier tome (parce que, honte à moi, je ne savais pas que c’était une série).

Comment vous décrire cet ouvrage sans vous dévoiler l’histoire ? Je vais essayer de rester factuel et surtout détaché de l’envie de vous le raconter.

Le style de l’auteur est résolument attaché à un genre de SF très années 60, il fleure bon la mythique revue Fiction ou encore, pour les moins vieux, Bifrost et Galaxies, le style est volontairement un peu onirique et je dois admettre que j’ai eu un peu de mal à y rentrer. Passé les premiers écueils, le texte se laisse lire avec curiosité et une certaine sérénité. Point de bataille spatiale, de luttes acharnées, de grands conflits, le lecteur se retrouve entraîné dans une aventure étrange, onirique et surprenante en compagnie de personnages attachants et un peu déconnectés de la réalité.

Justement, les personnages, parlons-en, ici pas de superhéros, pas de grand gaillard culturiste ou de roublard de l’espace, des personnages, qui comme je les décrivais plus haut, sont attachants de par leur normalité. Bien qu’ils soient perturbés par leur expérience, ils n’en demeurent pas moins parfaitement humains et sensibles.

L’histoire à proprement parler est très courte, à peine 180 pages, mais elle fait la part belle aux personnages, à leurs psychés et leurs émotions. Les non terriens sont pour certains, peu anthropomorphes et bien des révélations attendent le lecteur averti. Nous entrons néanmoins dans un domaine de SF particulier, si l’ouvrage peut s’adresser à tous les publics, il n’empêche que certaines références et réflexions philosophiques peuvent emmener très loin du récit. Le twist final avec le retour au mythe fondateur est assez classique et fait penser au papillon des étoiles de B. Werber, même s’il est amené de façon très différente et d’une façon plus philosophique que grand spectacle.

En bref, un ouvrage à plusieurs niveaux de lecture, une plume pas facile à aborder, mais un véritable talent de conteur qui nous emmène dans un voyage SF onirico-poétique. On se laisse ballotter doucement au gré des pages tout en réfléchissant au texte qui nous est proposé et à son dénouement. Une plume délicate à suivre, mais au final très gratifiante Il reste néanmoins de nombreuses questions en suspens. Merci à son auteur pour m’avoir fait découvrir ce récit particulier.

Copyright © 2017 Lysere. All Rights Reserved.