La couverture de la larme du saule évoque suffisamment bien l'ouvrage tout en ne révélant rien à celui qui ne connait pas le livre, chapeau (de champignon) l'artiste

Avis de lecteur – La larme du saule

Salut ami lecteur ou curieux passager des autoroutes de l’information, après la présentation de plusieurs recueils de nouvelles et de poésies, je reviens avec un roman court découvert dans le catalogue de mon éditeur, la couverture m’a intriguée, du coup, je m’y suis intéressé un peu, le résumé m’a touché et je me suis retrouvé entraîné dans l’univers féérique de ce bref ouvrage (à peine 226 pages) disponible au format papier ou numérique. Voici donc mon simple avis de lecteur, qui je l’espère vous encouragera à découvrir cet auteur à l’univers agréable. Venez, et franchissez les pages de la larme du saule.
Titre : La larme du saule – La page du livre éditeur
L’auteur : Sophie Moulay
L’éditeur : Numeriklivres – le site de l’éditeur et sa page Facebook.
Thèmes abordés : Quête, Sacrifice, acceptation de soi

Le résumé sur le site de l’éditeur :

Roland, quinze ans, est exclu du cours de maths et doit effectuer sa punition au CDI du collège. À la place, il relit un conte de fées qu’il a étudié en sixième : La larme du saule. Dans cette histoire, une princesse nommée Ariane entreprend la quête d’une larme d’or de saule pleureur, le seul remède à la maladie de son père. Sa route sera jalonnée d’embûches. Toutes ces épreuves n’ont d’autre but que de la préparer à sacrifier sa vie par amour pour son père : ainsi, à la fin, elle se transforme en saule dont les larmes d’or guériront son père et sauveront son royaume.
Mais ce que Roland ignore, c’est que pour chaque conte, il existe un unique livre-portail qui permet de voyager dans l’histoire et qu’il en tient précisément un entre les mains. Il trouve très amusant de prononcer « Abracadra, sésame, ouvre-toi ». C’est alors qu’une drôle de fée apparaît et lui propose d’exaucer un vœu ! Au début très sceptique, Roland formule son vœu et c’est le début d’une incroyable et trépidante aventure.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas la règle du jeu par ici, je mets un point d’honneur à ne pas dévoiler l’intrigue et à ne parler que du livre du moins, je l’espère, il m’arrive de digresser, mais ce n’est que pour renforcer mon propos.
Ce roman que j’ai pu découvrir est agréable à lire, les personnages sont touchants et l’histoire intrigante. Bien que celle-ci s’adresse principalement à un public jeune, la lecture laisse entrevoir un second niveau plus philosophique, évidemment ce n’est pas le principal, mais l’effet est efficace. Je me suis posé de nombreuses questions tout au long de l’ouvrage, certaines sur des éléments du récit que l’auteur laisse (très probablement volontairement) dans l’ombre, j’ai pu y trouver une très belle allégorie du problème principal de l’écrivain qui voudrait faire aller son affaire d’un point A au point B, mais se retrouvant bien malgré lui à devoir changer l’histoire parce que ses personnages ne souhaitent pas faire ce qu’il a décidé, si vous écrivez ou que vous inventez des fictions, cela a surement du vous arriver… Sinon, tant pis, moi personnellement, ça m’a touché.

Le roman s’adresse donc à un public jeune, mais comme je le disais plus tôt, il y a beaucoup de petites réflexions et d’endroits à plusieurs niveaux de lecture qui permet également à un adulte d’y trouver beaucoup de satisfaction.
Si le dénouement est attendu, certains aspects et la manière dont il est amené m’ont surpris, en bien puisque l’auteur a su me tirer quelques larmes (bon d’accord, je suis émotif et bon public)
C’est un livre idéal pour un enfant qui découvre les univers merveilleux, un chouette conte philosophique qui m’a un peu rappelé le monde déjanté des Olivier Rameaux en différent bien que l’on y retrouve des rémanences. (la page Wikipédia Si vous ne connaissez pas ces bandes dessinées, je vous les conseille très fortement)
J’espère que vous avez eu plaisir à lire cet avis personnel et qu’il vous encouragera à découvrir cet ouvrage qui se dévore avec facilité en un ou deux jours.

À bientôt pour un nouvel avis de lecteur.

Copyright © 2016 Lysere. All Rights Reserved.