< id="et-core-unified-cached-inline-s">.et_pb_image_1 { text-align: center; } .et_pb_image_0 { text-align: center; }

Avis de lecteur – Maryse Charbonneau – Spisak tome 1

Amis lecteurs, 2017 est là et je me retrouve à lutter sur plusieurs fronts pour réussir à mener à bien projets et autres affaires personnelles, du coup, je prends du retard, ma pile à lire me donne l’impression d’être de la marque qui dure (vous savez, celle avec le petite lapin rose) bref, elle dure et elle est dure, de plus en plus, sans mauvais jeu de mot mais comme une lectrice me l’a gentiment fait remarquer, cela pourrait être mal interprété. J’aurais tendance à répondre que ce n’est pas moi qui ait l’esprit mal placé… Bref, en avant pour une nouvelle séquence d’avis de lecteur. Comme le veut la tradition, la petite fiche me permet de vous donner ici toutes les informations utiles comme par exemple le titre ou que sais-je encore, soyons fou, l’auteur ? Mais ne tardons plus et allons-y :

Le titre : Spisak, tome 1 – Un cadeau ne se refuse pas

L’auteur : Maryse Charbonneau, son site internet et sa page FaceBook.

L’éditeur : Les éditions NL (anciennement Numeriklivres), leur site internet et leur page FaceBook.

Les thèmes abordés : L’immortalité, le libre arbitre, l’amour

Comme il est de coutume par ici, aucun spoiler mais des avis personnels de lecture, mais sinon tu ne serais pas là non plus toi lecteur, curieux de passage ou cliqueur fou. Embrayons donc sur la suite du programme, le résumé éditeur :

Ils vivent parmi nous depuis toujours. Dans leurs veines, coule l’ambroisie mystique qui les protège des maladies et les empêche de vieillir. Société secrète, les Immortels se partagent l’Europe en zones.

À l’hiver 1566, Graigor Spisak, un père de famille fuyant la guerre en Hongrie perd le contrôle de sa vie lorsqu’il accepte le poste de précepteur privé pour le fils d’un riche Seigneur. Combattant le deuil de son ancienne vie, Graigor, vivant désormais dans la clandestinité avec ses nouveaux maîtres, s’adapte à sa condition d’Immortel, succombe à ses passions et choisit de ne plus jamais abandonner ceux qu’il aime. Mais vivre éternellement n’est pas qu’un joli rêve.

Dans ce premier tome de cette saga inédite où l’Histoire se mélange au fantastique, Maryse Charbonneau réussit à nous plonger dans une intrigue des plus passionnantes et des plus incroyables. N’oubliez pas, les Immortels sont parmi nous, depuis toujours…

Alors l’immortalité ça peut évoquer plein de choses à tout le monde, mais pour mon esprit farfelu, moi ça m’évoque, Indiana Jones et la dernière croisade, la quête du graal, les vampires et évidemment Highlander (films et série télévisée, ne soyons pas bégueules) le tout bien sûr dans le désordre… J’ai donc une vision très romanesque de la question tout en ne rejetant pas les problèmes d’ordre philosophiques ou éthiques, bref passons. Je me suis retrouvé projeté dans l’univers étrange très personnel de l’auteur et sans que je m’en rende compte j’étais arrivé à la fin de l’ouvrage. Ce n’est pas un livre facile, il est question de responsabilité, de devoir, de loyauté, complots et conflits entre individus sont courants et dans un milieu aussi fermé que celui d’immortels qui vivent en secret du reste de l’humanité, évidemment, gérer les problèmes des uns et des autres n’est pas une mince affaire. Les très nombreuses considérations politiques et la façon dont les familles sont organisées m’a rappelé très fortement de nombreuses parties de jeux de rôle de l’univers du monde des ténèbres édité par WhiteWolf, l’usage de mots clefs très spécifiques tels que la Mascarade y prend un sens particulier et une saveur épicée… Mais ici point de vampires, ou tout du moins pas dans le sens où il est possible de l’entendre, ils vivent, mangent, respirent, tombent malade, supportent la lumière du jour et ne dévorent pas les adorables campeurs perdus dans les bois… Mais je m’égare.

En conclusion, un premier tome intéressant et prometteur, une plume habile qui sait mettre en valeur ses personnages, une fresque fantastique ancrée dans un imaginaire riche et un contexte historique dense, de très nombreuses possibilités de rebondissements et d’ouvertures, une touchante histoire d’amour entre deux âmes martyres et souffrantes, des complots, des menaces extérieures et des implications politiques qui ne demandent qu’à être développées dans un tome 2. Un cadeau ne se refuse pas est un titre évocateur, mais tout ce qui est donné est-il un cadeau ?

Copyright © 2017 Lysere. All Rights Reserved.