Avis de lecteur – Stephane Desienne – Toxic épisode 1

Comme un bonheur ne vient jamais seul évidemment, lorsque j’ai eu la chance de lire Les dividendes de l’apocalypse de Stéphane Desienne (si, si, rappelez-vous, j’en ai fait la chronique pas plus tard qu’il y a quelques jours, juste là à portée de clic). Ben voilà que je découvre après avoir fini le bouquin que je n’étais pas au bout dudit bouquin, mais qu’en plus il y avait l’épisode 1 de Toxic. Procédé bassement commercial s’il en est, il n’en demeure pas moins efficace pour faire découvrir un genre totalement différent. Bon, on y retourne pour la petite fiche évidemment puis ensuite comme d’habitude nous enchainerons sans transition sur le résumé puis sur mon avis.

Titre : Toxic avec la page directe sur le site de l’éditeur.

L’auteur : Stéphane Desienne sa page Facebook et son site Internet.

L’éditeur : Les éditions Walrus, leur site Internet et leur page Facebook.

Thèmes abordés : Survie, Zombies, Extraterrestres

Voilà, voilà, voilà, c’est dit, il y a des zombies ET des extraterrestres dans cet étrange mélange textuel aux mots coupés à la hache ou la machette, c’est selon votre préférence. Vous en voulez plus ? Le résumé sur le site de l’éditeur est là pour ça :

La race humaine tente vaille que vaille de survivre au sein de poches de résistance dispersées. La Terre n’est plus qu’un vaste champ de ruines aux ressources de plus en plus rares. Pour en arriver à un tel cauchemar, notre monde aura dû affronter deux fléaux : un virus inconnu et dévastateur a d’abord décimé la population — la transformant en hordes de zombies — puis débarquèrent des étoiles ceux qui auraient pu être les sauveurs : une armada extra-terrestre. Hélas, pour ces aliens, les hommes ne sont que du bétail dont la chair est un mets des plus appréciés outre-espace… à condition qu’ils ne soient pas contaminés ! Car transformés en morts-vivants, les humains n’ont plus aucune valeur. Mais quel espoir peut bien guider ceux qui survivent au milieu de cet enfer ?

Toxic est une série littéraire à mi-chemin entre anticipation et survival-horror, où les zombies tiennent la dragée haute aux extraterrestres et se mélangent dans une aventure haletante au ton résolument original. Découvrez le 1er épisode Homo-Putridus gratuitement !

D’abord publiées en épisodes, les deux premières saisons de Toxic sont désormais également disponibles en intégrales.

Bien, bien, bien, comment aborder la série ? D’abord comme une drôle de surprise, passer d’un complot galactique sur une planète nommée Nouveau-vatican à une histoire post-apo qui mêle invasion extra-terrestre et virus zombifiant, voilà de quoi perturber un peu le lecteur lambda, mais je ne suis pas de ceux-là, boum, j’ai foncé dedans façon taureau et chiffon rouge.

Les personnages sont attachants, crédibles et il est rapidement ressenti qu’ils ont tous leurs personnalités bien ancrées et que celle-ci va provoquer un mélange instable, reste à savoir si le statu quo va rester tel quel, le soluté va-t-il les précipiter dans les abysses ou le tube à essai va-t-il exploser, l’histoire ne me l’a pas encore dit.

L’écriture est nerveuse et il est difficile de s’ennuyer, l’auteur arrive à garder un rythme savamment dosé entre les passages et selon les personnages, chacun des témoins de l’action à sa façon de ressentir le moment et l’écriture s’en ressent, c’est rafraîchissant.

L’histoire maintenant, je pensais trouver un poncif du genre et je découvre un monde torturé, mais riche, le manichéisme n’y trouve pas vraiment sa place, le mensonge est quasi-omniprésent chez tout le monde, si plonger ses personnages dans une invasion d’extraterrestres gourmands n’a rien de très original, rajouter de la viande avariée à coup de zombies est tout à fait inattendu et l’on a, à l’instar de tous les personnages, très envie de connaître le fin mot de l’histoire.

En conclusion, un premier épisode très prometteur qui donne très envie d’avoir une grande discussion avec l’intégrale de la saison 1, voire de la saison 2 qui sont disponibles…

Vous cherchez une littérature SF compliquée ? Stéphane Desienne saura vous combler.

Copyright © 2016 Lysere. All Rights Reserved.